Autriche : confinement obligatoire pour les personnes non vaccinées

En raison de l’augmentation du nombre d’infections au cours des dernières semaines, l’Autriche a pris une décision drastique à l’égard des personnes qui n’ont pas été vaccinées.

Lors d’une conférence de presse, le chancelier Alexander Schallenberg a annoncé que les résidents qui n’ont pas été vaccinés devront rester en confinement obligatoire.

La mesure entrera en vigueur à partir du lundi 15 novembre et durera initialement dix jours. Les personnes qui n’ont pas été vaccinées ne seront autorisées à quitter leur domicile que pour des raisons urgentes, comme faire des courses ou se rendre chez le médecin.

Les habitants de la nation pourront également aller travailler, mais pour cela ils devront présenter quotidiennement un PCR négatif, qui ne devra pas dater de plus de 48 heures.

« La situation est grave. La quatrième vague (de la pandémie) nous touche pleinement. Cela est dû à la variante delta du virus mais aussi au faible quota de vaccination », a déclaré le chancelier.

Selon les chiffres officiels, le taux de vaccination dans la nation européenne est estimé à 65 %, ce qui est un chiffre « honteusement bas », selon M. Schallenberg.

L’intention des autorités autrichiennes est d’utiliser l’enfermement obligatoire pour encourager la vaccination de cette population de 9 millions d’habitants.

Pour y parvenir, le gouvernement a déployé un grand nombre de policiers afin de s’assurer que les personnes non vaccinées n’entrent pas dans les lieux qui leur sont interdits : restaurants, coiffeurs, bars et salles de sport, entre autres.

La police sera autorisée à demander des certificats de vaccination à chaque citoyen qui passe dans les rues.

Selon les données publiées samedi 13 novembre, le nombre total de cas positifs de coronavirus en 24 heures a atteint 13 152 dans tout le pays.