Canon poursuivi pour des imprimantes qui ne peuvent pas numériser sans encre

Canon est poursuivi aux États-Unis pour une caractéristique de certaines imprimantes. Ou plutôt, à cause de l’impraticabilité de ses appareils tout-en-un qui ne peuvent pas scanner des documents ou envoyer des fax s’ils n’ont pas d’encre.

Le procès a été intenté devant un tribunal de district de l’État de New York et le plaignant, un dénommé David Leacraft, affirme que Canon fait de la publicité mensongère. En effet, les imprimantes tout-en-un « ne numérisent pas et n’envoient pas de documents lorsque les cartouches n’ont plus d’encre ou que leur niveau d’encre est faible ».

Dans le livre blanc, Leacraft affirme que Canon n’avertit pas les consommateurs que l’encre est « un composant nécessaire pour numériser ou faxer des documents » et que, par conséquent, les consommateurs risquent de passer un mauvais quart d’heure.

À titre d’exemple, le demandeur a inclus un lien vers le site d’assistance de Canon où, en 2020, un utilisateur a signalé des problèmes avec l’imprimante modèle PIXMA MG6320. La réponse officielle de Canon au rapport reconnaît que l’imprimante « doit avoir de l’encre dans les réservoirs pour pouvoir utiliser toutes ses fonctions » et qu’aucune autre solution n’était possible.

Selon le texte déposé auprès du tribunal, Canon violerait plusieurs lois étatiques en limitant les possibilités de ses imprimantes. La société est notamment accusée de s’enrichir injustement en obligeant les utilisateurs à acheter de l’encre pour les appareils sans que cela soit strictement nécessaire.

L’action en justice vise à faire payer à Canon 5 millions de dollars en compensation des désagréments causés à plus de 100 personnes.