in

Ceci révèle la plus ancienne carie trouvée chez un mammifère

L’analyse de fossiles dentaires du primate Microsyops latidens, datant de quelque 54 millions d’années, montre les premières traces de carie dentaire chez les mammifères.

L’étude a été publiée dans la revue Scientific Reports et montre que les caries dentaires sont probablement dues à une alimentation généreuse en fruits ou autres aliments riches en sucre.

Les restes de cette espèce sont étudiés depuis plusieurs années. Auparavant, de petits trous avaient été détectés dans les dents, dont on pensait qu’ils étaient dus à des dommages physiques survenus avant la disparition du mammifère.

« Ces fossiles existent depuis 54 millions d’années et beaucoup de choses peuvent se passer pendant cette période », explique Keegan Selig, auteur principal de l’étude.

Keegan Selig

« Je pense que la plupart des gens supposaient que ces trous étaient une sorte de dommage survenu au fil du temps, mais ils se produisaient toujours dans la même partie de la dent et présentaient systématiquement cette courbe lisse et arrondie. »

Les chercheurs ont réanalysé les dents de 1 000 spécimens de M. latidens et ont utilisé des scans micro-CT qui leur ont permis de voir l’intérieur des dents.

Ce faisant, l’équipe de scientifiques a confirmé l’existence de caries dentaires chez 77 d’entre eux, ce qui constitue le plus grand et le plus ancien échantillon connu de caries dentaires chez un mammifère éteint.

L’une des principales conclusions est que cet animal est devenu plus dépendant des fruits et autres aliments riches en sucre qui lui fournissaient de grandes quantités d’énergie.

« Manger des fruits est considéré comme l’une des caractéristiques de ce qui rend les primates primitifs uniques« , notent les auteurs.

« Si vous êtes un petit primate qui court dans les arbres, vous voudriez manger des aliments à haute teneur en énergie. Il est également probable que vous ne vous inquiéteriez pas d’avoir une carie dentaire« , ont-ils conclu.

Les meilleurs films romantiques sur Netflix

Des araignées piégées dans l’ambre il y a 99 millions d’années