in

Google réduit les frais du Play Store avec Play Media Experience

Google veut donner un coup de pouce à Wear OS, Android Auto et Google TV, notamment en ce qui concerne les applications optimisées pour le contenu multimédia. La firme de Mountain View a lancé un nouveau programme appelé Play Media Experience, par lequel elle va réduit de moitié sa commission aux développeurs d’applications multimédia qui relèveront le défi.

La société a dévoilé une série d’intégrations qu’elle entend réaliser avec cette initiative, qui est également destinée aux tablettes et aux smartphones pliables. En théorie, Google n’oblige pas les développeurs à prendre en charge ces fonctionnalités, mais il les « encourage ». La récompense est vraiment intéressante, puisque ceux qui sont acceptés dans le programme Versera une commission de 15% sur les achats des utilisateurs, au lieu des 30% actuels..

D’une part, Google prétend que des « services vidéo pour le salon » (vraisemblablement, des séries, des films et des chaînes de télévision en streaming). supportent Android TV, Google TV et Google Cast.. En outre, la firme californienne souhaite une intégration avec des options de lecture inter-appareils.

Les plateformes audio qui proposent de la musique ou d’autres contenus par le biais d’un abonnement sont encadrées de la même manière dans le programme Play Media Experience. Dans ce cas, Google invite les développeurs à apporter leurs applications sur le site. Android Auto et Wear OS.

Il en va de même pour les services consacrés aux livres, aux bandes dessinées et aux livres audio ; dans ce cas, ils sont également « suggérés ». des applications optimisées pour les tablettes et les appareils pliables. Mais ce n’est pas tout, puisqu’il faut aussi l’intégrer à Entertainment Space, une sorte de centre multimédia présenté début mai.

Que Google veuille plus d’applications tierces avec une optimisation pour la large gamme d’appareils qui couvrent leurs systèmes, pas mal. Dans le cas de Wear OS, par exemple, un solide catalogue d’applications est essentiel pour résister à l’Apple Watch. Et favoriser l’économie des développeurs est le moyen le plus direct de les séduire pour qu’ils adoptent de nouveaux défis.

Cependant, le processus d’application de Play Media Experience comporte quelques points critiquables. Les développeurs doivent répondre à des exigences très spécifiques, comme avoir plus de 100 000 installations mensuelles actives sur le Play Store.. Ou avoir des évaluations positives dans la boutique d’applications de Google.

D’une part, la firme de Mountain View veut s’assurer que les applications optimisées pour Wear OS, Google TV ou Android Auto sont de qualité. Mais aussi ils ferment la porte aux petits développeurs qui pourraient avoir un intérêt à amener leurs produits sur ces plateformes, mais qui ne sont pas encouragés à le faire.

En outre, tout ceci intervient à un moment où Google fait l’objet d’un examen minutieux de la part de divers régulateurs pour des pratiques monopolistiques. La situation n’est toutefois pas aussi controversée que celle que subit Apple.

Le costume de Jane Foster dans le rôle de Thor dans « Thor : Amour et Tonnerre » a été révélé.

Crème Nivea : Les 10 secrets d’utilisation qui vont vous surprendre !