L’airbag fête ses 50 ans : les origines de l’airbag

En 1981, la Mercedes-Benz W126 Classe S est présentée comme la première voiture du constructeur allemand équipée d’un système d’airbag. Mais cela a marqué la fin d’une décennie de développement, qui a comporté plus de 250 crashs simulés, 2 500 essais sur traîneau et des milliers de tests sur les différents composants dont le jalon fondateur a un demi-siècle : le brevet du 23 octobre 1971.

Aujourd’hui, nous les considérons comme des éléments de sécurité des véhicules, mais leur introduction a marqué une révolution dans le domaine de la protection. On estime que depuis 1987, les airbags ont sauvé la vie d’au moins 50 000 personnes aux États-Unis, selon les chiffres de la NHTSA.

Origines de l’airbag

Bien que Mercedes Benzs ait été la première entreprise à breveter un airbag ou un coussin d’air, une grande partie des progrès sont dus aux travaux de l’Allemand Walter Lindererer et de l’Américain John W. Hedrik dans les années 1950.

En 1951, Lindererer conçoit ce qu’il décrit comme un « conteneur gonflable à l’état plié, qui se gonfle automatiquement en cas de danger ». Il a déposé une demande de brevet pour un dispositif destiné à « protéger les personnes dans les véhicules contre les blessures en cas de collision ».

Bien que l’Américain ait décrit le principe d’un airbag, les exigences techniques pour les capteurs, ainsi que pour la génération rapide du gaz, n’existaient pas à l’époque : l’air comprimé classique ne génère pas une pression suffisante pour gonfler l’airbag, et le matériau élastique et suffisamment résistant pour le sac n’était pas non plus disponible.

Aux États-Unis, après avoir été impliqué dans un accident de voiture avec sa famille, l’ingénieur américain John W. Hetrick est arrivé à la conclusion qu’il fallait un dispositif pour assurer la sécurité des passagers en cas de collision. En 1953, il fait breveter un sac gonflable relié à un réservoir d’air comprimé, qui se déclenche après une collision grâce à un mécanisme à ressort.

En 1968, l’Américain Allen Breed a breveté la seule technologie de détection des accidents disponible à l’époque : un « système de capteurs et de sécurité ». Il s’agissait du premier système électromécanique d’airbag automobile au monde.

Mercedes-Benz fait un retour en force

Airbag Mercedes-BenzVoici à quoi ressemblait le premier airbag dans la Mercedes-Benz Classe S de la série W 126.

Mercedes-Benz revient à l’idée de l’airbag en 1966 et commence les premiers essais de génération de gaz efficace en 1967. Le 23 octobre 1971, Mercedes-Benz a obtenu un brevet pour un nouveau système de sécurité complémentaire à la ceinture de sécurité.

Bien qu’il ait fallu une décennie pour que Mercedes l’intègre dans un véhicule de série, le brevet 2152902 C2 était clair sur le principe : un capteur enregistre la décélération extrême habituelle des collisions et active le mécanisme. Cela enflamme un propulseur composé d’azoture de sodium, de nitrate de potassium et de sable ; dans l’explosion qui s’ensuit, ce mélange se transforme en azote gazeux avec une certaine quantité d’hydrogène et d’oxygène.

Contrairement à l’air comprimé ou aux cartouches de gaz propulseur, la charge de l’airbag s’est avérée être un générateur de gaz fiable et rapide : en une fraction de seconde, l’azote gonfle le sac fait d’un tissu spécial, qui fonctionne alors comme un coussin souple pour absorber l’impact des passagers.

« Il se dégonfle à nouveau presque aussi vite. C’est important, sinon les occupants rebondiraient d’un côté et de l’autre », explique le professeur Guntram Huber, responsable de l’ingénierie de la sécurité chez Mercedes-Benz depuis plusieurs décennies et qui a participé aux premiers développements. Une fois que l’airbag s’est déployé, il ne reste que du gaz d’azote inoffensif.

Mercedes-Benz a présenté le système de sécurité de la Classe S de la série W 126 au Salon international de l’automobile de Genève 1981. En juillet de la même année, il était déjà disponible en option, à l’origine uniquement pour le conducteur. En combinaison avec un rétracteur de ceinture pour le passager avant, le prix était de 1525,50 DM (environ 907 $).