in

Naomi Campbell fait sa première promenade avec sa fille

Le mannequin Naomi Campbell se promène avec sa fille de deux mois. Tous deux ont rendu hommage à Versace à l’occasion de l’anniversaire de sa mort.

Naomi Campbell pour la première fois pour une promenade avec sa fille. La mannequin britannique est devenue mère à l’âge de 50 ans et profite pleinement de la maternité.

Les deux se sont promenés dans les rues de New York. Le mannequin portait un look décontracté, avec une casquette des NY Yankees et un chemisier blanc associé à un pantalon vert et noir.

Portant la poussette de son bébé, Naomi semble très heureuse et profite à 100% de sa nouvelle étape en tant que maman.

L’amour qu’elle porte à son petit bébé est tel que récemment, à l’occasion de l’anniversaire de la mort du designer Gianni Versace tous deux l’ont honoré.

Le mannequin a voulu se souvenir du créateur à travers sa petite fille en partageant une photo de lui. carte postale tendre faisant allusion à la caractéristique de la Méduse. “Nous t’aimons Gianni Versace”, a-t-elle écrit dans la story Instagram.

En outre, Mme Campbell a partagé une vidéo de sa marche sur le podium, accompagnée par le grand créateur italien.

“Tu me manques Gianni Versace. Votre intuition et vos actions visionnaires, votre éthique de travail à admirer et votre véritable étreinte, votre générosité et votre beau cœur”.

C’est ainsi que Naomi Campbell se souvient du créateur 24 ans après son assassinat. Sa muse inspiratrice et meilleure amie, qui a fait d’elle l’une des “Gianni Girls”.

À ce jour, Naomi entretient une relation très familière avec la famille Versace. Elle se souvient de lui avec tendresse, faisant allusion au fait qu’elle est là où elle est grâce au créateur.

Dans une interview accordée en 2017 à un magazine italien, le mannequin a avoué qu’elle était allée jusqu’à lui sauver la vie. “Je peux l’entendre dans ma tête, me disant de ne pas faire ça, de me sortir de cette situation. Et j’obéis. Je lui dois d’être encore en vie.

Space Jam : New Legends : La nostalgie n’est jamais suffisante

Que savons-nous de “Spider-Man : No Way Home” ?