in

RISC et CISC, ARM ou x86

Si vous avez eu un PC toute votre vie, il est fort probable que son processeur ait été un… architecture x86. Ou x86/64 si elle est récente. Ses fabricants, Intel o AMDsurtout. Si vous avez possédé des ordinateurs Apple, vous avez peut-être travaillé avec différents processeurs. Dès le premier Motorola des années 1980 aux PowerPC des années 1990. Si vous n’êtes pas si vieux, vous aurez eu un Mac ou deux avec un processeur PowerPC. Intel. Et si vous venez de l’acheter, vous apprécierez peut-être les Processeurs M1fabriqués par Apple lui-même. Mais parlons de CISC, RISC et ARM.

Je mentionne Apple parce que leur choix des processeurs pour leurs ordinateurs sert à introduire cet article : la guerre entre deux façons de concevoir un processeur, CISC y RISC. Au début, Apple a opté pour des processeurs de type CISC (Motorola). Elle est ensuite passée au RISC avec les PowerPC d’IBM. Là encore, on est revenu au CISC avec Intel et ses x86/64. Et enfin, elle est revenue au RISC avec ses propres M1, basés sur l’architecture RISC ARM.

Il n’y a pas de vainqueur clair dans cette guerre. Les deux ont eu leur part du marché. Dans le secteur quelque peu chaotique des ordinateurs personnels, lorsqu’IBM fait irruption avec son PC, il finit par imposer la tendance CISC en popularisant les processeurs Intel. Mais dans les secteurs professionnels ou industriels, RISC a poursuivi sa route. Jusqu’à l’arrivée de la les smartphones et autres appareils qui exigeait une faible consommation d’énergie. L’architecture RISC, représentée par ARM, est apparue comme l’option la plus efficace. Et aujourd’hui, pratiquement tous les appareils mobiles sont équipés de processeurs de ce type. À tel point que les ordinateurs personnels commencent à l’utiliser également. Qui sait quelle sera la tendance dans quelques années.

Panneau de commande IBM System 360. Auteur: Wolfgang Stief (Flickr)

Le premier processeur était un CISC

Dans un article intitulé UNIVAC, l’ordinateur qui a inspiré Asimov, j’ai parlé des premiers ordinateurs. J’ai notamment évoqué la difficulté de définir une décennie pour le début de l’informatique. Mais si l’on s’en tient aux ordinateurs tels que nous les concevons aujourd’hui, il se pourrait bien que la 1950s est un bon point de départ.

A cette époque, le les premiers ordinateurs qui pourraient être utilisés au-delà des installations scientifiques ou militaires. Cependant, ils étaient très coûteux, difficiles à utiliser et occupaient de grandes pièces. Vous avez peut-être vu des photos sur l’internet. Eh bien, la façon dont ces premières machines à penser étaient, les instructions qui leur étaient données étaient uniques à cette machine. En d’autres termes, vous ne pouviez pas les utiliser sur une autre machine.

Films Marvel à venir dans les prochaines années

Première bande-annonce PS5 de Spider-Man 2 avec Peter Parker et Miles Morales