The Beatles : Get Back pourrait catapulter Disney Plus

Pour les amateurs de musique, un nouveau documentaire sur un genre ou un groupe est toujours le bienvenu, et quoi de mieux qu’un documentaire sur les Beatles, l’un des groupes les plus importants de l’histoire du rock et de la musique en général.

Nous parlons de The Beatles : Get Back, une série documentaire divisée en trois épisodes de deux heures qui arrivera exclusivement sur Disney Plus. Il sera disponible sur cette plateforme de streaming les 25, 26 et 27 novembre.

Il s’agit d’une compilation de plus de 57 heures de séquences inédites du groupe, et le résultat est des enregistrements intimes qui ont été stockés pendant plus d’un demi-siècle. Les images ont été entièrement restaurées et, à en juger par la bande-annonce, elles ne semblent même pas dater d’il y a plusieurs décennies.

Comme si cela ne suffisait pas, le documentaire est réalisé par Peter Jackson, à qui l’on doit les sagas du Seigneur des anneaux et du Hobbit, et qui est également un grand fan des Beatles.

Les images en question ont été tournées par le documentariste Michael Lindsay-Hogg pendant les sessions de studio pour l’album jamais sorti du groupe, « Get Back », en janvier 1969.

En fait, ces images ont été utilisées dans le film documentaire de 1970, Let It Be, qui se concentre sur la performance iconique et finale sur le toit des bureaux d’Apple Studio à Londres.

Ce que Jackson a fait avec toutes les séquences inédites, cependant, c’est de se concentrer sur les coulisses de John, Paul, George et Ringo qui sont simplement eux-mêmes en train d’assembler leurs chansons.

Ainsi, nous pouvons voir la dynamique des Beatles en studio, en tant que musiciens et en tant qu’amis, avec des conversations à bâtons rompus, leurs conflits et leur inquiétude à propos d’un concert à venir, alors qu’ils n’ont pas joué devant un public depuis trois ans.

Les sessions de « Get Back » ont échoué, en partie parce qu’ils essayaient d’enregistrer l’album d’une manière différente de leurs précédents succès. Ils cherchaient à enregistrer 14 chansons en trois semaines.

Finalement, l’album est mis au rebut, jusqu’à ce que Lennon fasse appel à Phil Spector pour produire à nouveau le matériel et ajouter des éléments de soutien différents de ceux que certains membres du groupe voulaient.

Cet album réinventé est sorti en 1970 sous le nom de « Let It Be ». Techniquement, il s’agit donc du dernier album studio des Beatles. Cependant, pour la plupart des fans, « Abbey Road », sorti en septembre 1969, est la véritable déclaration finale du groupe.

La chose la plus curieuse à propos de ce documentaire est qu’il proviendra d’une plateforme réputée pour avoir du contenu de Disney, Pixar, Marvel, Star Wars et National Geographic, à savoir Disney Plus. Bien que ce ne soit pas la première fois que la plateforme s’aventure dans un domaine lié à la musique.

En septembre de cette année, la plateforme a présenté le concert de Billie Eilish, Happier than Ever : A Love Letter to Los Angeles, au Hollywood Bowl.

The Beatles : Get Back est l’un des événements de streaming les plus importants et les plus attendus de cette année, et semble être une tentative de Disney de catapulter la plate-forme sur la scène, car elle a été à la traîne derrière les autres services de contenu numérique.

Selon Statista, en mai de cette année, Disney Plus était la troisième plateforme la plus populaire dans les foyers américains, avec 33 %. Elle a été dépassée par Netflix et Amazon Video, qui ont obtenu respectivement 62 % et 54 %.

Les plateformes telles que Netflix et Amazon proposent une grande variété de documentaires, qu’ils soient musicaux ou non. Ainsi, The Beatles : Get Back pourrait être l’occasion pour Disney de revenir dans la compétition.

Avec ce documentaire haut de gamme, Disney Plus prouvera qu’il n’est pas seulement une plateforme destinée à un public plus jeune. En fait, des personnes de tous âges sont susceptibles de s’abonner, tout comme le public de ce groupe emblématique.