Twitter, le grand gagnant après l’effondrement de Facebook

La chute mondiale de Facebook, Instagram et WhatsApp semble avoir un gagnant pour l’instant : Twitter, l’autre grand réseau social concurrent qui a profité des échecs de l’entreprise de Mark Zuckerberg pour se moquer un peu de la situation, mais aussi pour servir de canal de communication aux réseaux disgraciés.

Sans aller plus loin, Facebook, WhatsApp et Instagram ont dû utiliser leurs comptes Twitter officiels pour tenir les utilisateurs au courant de la situation ; depuis le moment du crash, les seules communications officielles ont été délivrées par ce réseau social :

Nous sommes conscients que certaines personnes ont des difficultés à accéder à nos applications et produits. Nous travaillons pour que les choses reviennent à la normale aussi vite que possible et nous nous excusons pour tout désagrément.

De même, Mike Schroepfer, directeur technique de Facebook, a présenté ses sincères excuses « à tous ceux qui ont été affectés par le temps d’arrêt » et a indiqué que son équipe travaillait à résoudre la situation dès que possible.

« Nous nous excusons sincèrement auprès de toutes les personnes touchées par les interruptions de services liées à Facebook en ce moment. Nous rencontrons des problèmes de réseau et les équipes travaillent aussi vite que possible pour déboguer et restaurer aussi vite que possible.« 

En raison de la chute des plateformes de Facebook, Twitter a été le réseau social qui a le plus profité de l’événement et c’est une victoire pour l’entreprise, car bien qu’il s’agisse d’un réseau social qui compte des millions d’utilisateurs (environ 350 au total), il est loin des plus de 2 milliards de personnes présentes sur Facebook.

Et cet afflux de nouveaux utilisateurs – bien que temporaire – a également entraîné quelques interruptions de service pendant la journée. Selon Down Detector, il y a eu un pic de signalements de problèmes dans l’après-midi du 4 octobre, ce qui pourrait être lié à l’afflux de nouvelles personnes désireuses de s’informer sur l’éventualité d’un réseau social.

Le PDG de Twitter, Jack Dorsey, a également profité de l’occasion pour rappeler aux utilisateurs qu’il est toujours bon de passer à des plateformes de messagerie plus respectueuses de la vie privée, comme Signal :

https://twitter.com/Snowden/status/1445090556388859904?s=20

L’un dans l’autre, la journée n’a pas été bonne pour Facebook, qui, en plus de faire face aux railleries de l’un de ses rivaux, devra également faire face à une baisse de 5 % du cours de son action. Et c’est sans compter les retombées des propos d’un ancien employé de Facebook, qui affirme que le réseau social « est plus dangereux que vous ne le pensez ».