in

Vaccins COVID-19 : combien de doses sont recommandées par l’OMS ?

Le renforcement du processus de vaccination contre le COVID-19, l’augmentation des doses pour les immunodéprimés et les plus de 60 ans font partie des nouvelles directives de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Si vous n’êtes toujours pas clair à ce sujet, voici ce que nous expliquons combien de doses de vaccins COVID-19 sont disponibles recommandé par l’OMS.

Dans ce tableau récapitulatif, vous trouverez des informations générales pour chacun des vaccins, selon les informations du Groupe consultatif stratégique d’experts (SAGE) de l’agence sanitaire des Nations unies, notamment la population cible, le niveau d’efficacité et le nombre de doses suggéré.

Vous devez tenir compte du fait que les directives de l’OMS sont des directives générales, mais qu’il est possible que des pays individuels mettent en œuvre des mesures complémentaires. Par exemple, les États-Unis et le Chili ont commencé au second semestre 2021 le processus de vaccination avec une troisième dose pour la majorité de la population.

Vaccin Efficacité Population Dose
Recommandé Renforcement
immunodéprimé
Booster
plus de 60 ans
Oxford/AstraZeneca 63.09% 18 ans et plus 2 Oui Non
Janssen 66.90% 18 ans et plus 2 Oui Non
Moderna 94.10% 18 ans et plus 1 Oui Non
Pfizer/BioNTech 95% 12 ans et plus 2 Oui Non
Sinopharm 79% 18 ans et plus 2 Oui Oui
Sinovac/CoronaVac 51% 18 ans et plus 2 Oui Oui

 

Caractéristiques des vaccins approuvés par l’OMS.

Nous énumérons ci-dessous les caractéristiques et les recommandations pour chacun des vaccins qui ont reçu l’approbation finale ou d’urgence de l’OMS.

Oxford/AstraZeneca (AZD1222 )

Avec une efficacité de 63,09 % dans la prévention du COVID-19 symptomatique, l’OMS recommande le vaccin Oxford/AstraZeneca aux personnes âgées de 18 ans et plus – y compris les plus de 65 ans – et aux personnes fortement exposées au virus SRAS-CoV-2.

Selon l’OMS, il est également sans danger pour les personnes souffrant d’obésité, de maladies cardiovasculaires, de maladies respiratoires et de diabète, des comorbidités qui entraînent un risque accru de COVID-19 grave. Bien que les études manquent, il est recommandé aux personnes atteintes du VIH, de maladies auto-immunes ou immunodéprimées.

L’agence de santé estime que les femmes qui allaitent peuvent également recevoir le vaccin, sans avoir à interrompre l’allaitement. Toutefois, dans le cas des grossesses, elle ne recommande la vaccination que lorsque les avantages l’emportent sur les risques.

Le vaccin n’est pas recommandé pour les personnes ayant des antécédents de réactions allergiques graves à l’un des composants du vaccin ou pour les enfants de moins de 18 ans, dans l’attente d’études complémentaires.

Caractéristiques

Efficacité : 09 % contre l’infection symptomatique par le SRAS-CoV-2. Des intervalles plus longs, de l’ordre de 8 à 12 semaines, sont associés à une plus grande efficacité.
Public cible : les travailleurs de la santé et les personnes âgées.
Moins de 18 ans : non recommandé, en attente d’études.
Dose recommandée : deux doses par voie intramusculaire (0,5 ml chacune) à un intervalle de 8 à 12 semaines. Une troisième dose a été recommandée pour les personnes dont le système immunitaire est déprimé.
Variantes : L’OMS le recommande même si d’autres variantes du virus sont présentes dans un pays.

Janssen (Ad26.COV2.S)

Avec une efficacité allant jusqu’à 66,9 % dans la prévention du COVID-19 symptomatique, l’OMS recommande le vaccin de Janssen pour les personnes âgées de 18 ans et plus et les personnes à haut risque d’exposition, comme les travailleurs de la santé. Il est également recommandé aux patients souffrant d’obésité, de maladies cardiovasculaires, de maladies respiratoires et de diabète, des comorbidités qui entraînent un risque accru, ainsi qu’aux personnes atteintes du VIH, bien qu’il prévienne que la réponse immunitaire peut être plus faible.

Quant aux femmes qui allaitent, il est indiqué pour les personnes plus exposées au virus (comme les travailleurs de la santé) et suggère de maintenir l’allaitement. Il n’est pas recommandé pendant la grossesse, sauf si les avantages l’emportent sur les risques.

L’agence ne le suggère pas non plus aux personnes ayant des antécédents de réactions allergiques graves aux composants du vaccin ni aux enfants de moins de 18 ans, dans l’attente d’études complémentaires. En outre, toute personne dont la température corporelle est supérieure à 38,5 °C doit reporter la vaccination.

Caractéristiques

Efficacité : 28 jours après la dose, a montré une efficacité de 66,9 % contre le COVID-19 symptomatique, de 84,5 % contre la maladie grave et de 93,1 % de la nécessité d’une hospitalisation.
Public cible : plus de 18 ans.
Moins de 18 ans : non recommandé, en attente d’études.
Dose recommandée : une dose par voie intramusculaire (0,5 ml), avec un intervalle de 14 jours (avant et après) avec tout autre vaccin. Une dose de rappel a été recommandée pour les personnes dont le système immunitaire est déprimé.
Variantes : a montré son efficacité contre les variants B1.351 (identifié en Afrique du Sud) et P.2 (identifié au Brésil).

Moderne (ARNm-1273)

Avec une efficacité allant jusqu’à 94,1 %, l’OMS recommande le vaccin Moderna aux personnes âgées de plus de 18 ans. Il est également indiqué pour les personnes présentant certaines des comorbidités qui augmentent le risque (maladie pulmonaire chronique, maladie cardiaque importante, obésité sévère, diabète, maladie du foie).

L’OMS recommande l’utilisation du vaccin pendant l’allaitement, mais dans le cas des femmes enceintes, uniquement si les avantages l’emportent sur les risques.

Bien que des études supplémentaires soient nécessaires pour les personnes immunodéprimées ou vivant avec le VIH, l’OMS suggère que la mise en œuvre soit accompagnée d’un processus d’information et de conseil.

Le vaccin n’est pas recommandé aux personnes ayant des antécédents de réactions allergiques graves à l’un des composants du vaccin et aux enfants de moins de 18 ans, dans l’attente d’études complémentaires.

Caractéristiques

Efficacité : 14 jours après la deuxième dose, a montré une efficacité de 94,1% contre le COVID-19 symptomatique.
Public cible : plus de 18 ans.
Moins de 18 ans : non recommandé, en attente d’études.
Dose recommandée : deux doses par voie intramusculaire (0,5 ml), avec un intervalle allant jusqu’à 42 jours. Une troisième dose a été recommandée pour les personnes dont le système immunitaire est déprimé.
Variantes : a montré son efficacité contre les variants B1.351 (identifié en Afrique du Sud), P.2 (identifié au Brésil), 1.1.7 et 501Y.V2.

Pfizer/BioNTech (BNT162b2)

Le vaccin Pfizer/BioNTech, qui a une efficacité de 95 % contre le COVID-19 symptomatique, est recommandé par l’OMS pour les personnes âgées de 12 ans et plus, y compris celles de plus de 65 ans.

Il est considéré comme sûr et efficace chez les personnes souffrant de diverses affections associées à un risque accru, telles que l’hypertension, le diabète, l’asthme, les maladies pulmonaires, hépatiques ou rénales, ainsi que les infections chroniques stables et contrôlées. Toujours

Si des études supplémentaires sont nécessaires sur son impact chez les personnes immunodéprimées ou séropositives, l’OMS indique que sa mise en œuvre doit s’accompagner d’un processus d’information.

L’OMS le recommande également aux femmes qui allaitent, tandis que chez les femmes enceintes, il ne doit être utilisé que lorsque les avantages l’emportent sur les risques.

L’agence recommande la vaccination des personnes de plus de 12 ans, car il n’existe actuellement aucune donnée garantissant son efficacité chez les enfants de moins de 12 ans. Les personnes ayant des antécédents de réactions allergiques graves à l’un des composants du vaccin ne doivent pas le recevoir.

Caractéristiques

Efficacité : a montré une efficacité de 95% contre le COVID-19 symptomatique.
Public cible : de plus de 12 ans.
Moins de 12 ans : non recommandé, en attente d’études.
Dose recommandée : deux doses par voie intramusculaire (0,5 ml), avec un intervalle allant jusqu’à 21 à 28 jours. Une troisième dose a été recommandée pour les personnes dont le système immunitaire est déprimé.
Variantes : a montré son efficacité contre d’autres variantes du virus.

Sinopharm (BIBP)

Le vaccin de Sinopharm offre une efficacité de 79 % contre le COVID-19 symptomatique. Il est recommandé pour la population âgée de 18 à 60 ans.

Il suggère son utilisation chez les femmes qui allaitent et les personnes vivant avec le VIH. Bien que ces derniers ne fassent pas partie de l’étude, il est considéré comme sûr car il s’agit d’un vaccin « non réplicatif ».

Pour les femmes enceintes, elle n’est recommandée que si les avantages l’emportent sur les risques. Cependant, comme il s’agit d’un vaccin inactivé avec un adjuvant qui a montré un « bon profil de sécurité » dans d’autres antidotes, l’agence s’attend à ce qu’il soit efficace.

L’antidote n’est pas recommandé pour les personnes souffrant d’anaphylaxie à l’un des composants du vaccin ou si leur température corporelle est supérieure à 38,5°C.

Caractéristiques

Efficacité : 79% contre le COVID-19 symptomatique.
Public cible : plus de 18 ans et moins de 60 ans.
Moins de 18 ans : non recommandé, en attente d’études.
Dose recommandée : deux doses par voie intramusculaire (0,5 ml), à 3 ou 4 semaines d’intervalle. Une troisième dose a été recommandée pour les personnes de plus de 60 ans et les personnes dont le système immunitaire est déprimé.
Variantes : son efficacité n’a pas été évaluée par rapport à des variables d’intérêt.

Sinovac/CoronaVac

Le vaccin Coronavac, du laboratoire chinois Sinovac, a montré une efficacité de 51% contre le COVID-19 symptomatique, selon des essais au Brésil. Il est recommandé pour la population âgée de 18 ans et 60 ans. Pour les personnes âgées, il suggère de ne l’appliquer que si elle est accompagnée d’une surveillance.

Il est indiqué pour les personnes présentant des comorbidités, telles que l’obésité, les maladies respiratoires ou cardiovasculaires. Bien qu’il n’ait pas été inclus dans les études, il est également considéré comme sûr pour les personnes atteintes du VIH.

Les femmes qui allaitent peuvent le recevoir en toute sécurité, mais les données sont encore insuffisantes pour soutenir son utilisation chez les femmes enceintes. Par conséquent, n’envisagez de le faire que si les avantages l’emportent sur les risques.

L’antidote n’est pas recommandé pour les personnes souffrant d’anaphylaxie à l’un des composants du vaccin ou si leur température corporelle est supérieure à 38,5°C.

Caractéristiques

Efficacité : 51% contre le COVID-19 symptomatique ; 100% contre le COVID-19 sévère et 100% contre l’hospitalisation.
Public cible : plus de 18 ans.
Moins de 18 ans : non recommandé, en attente d’études.
Dose recommandée : deux doses par voie intramusculaire (0,5 ml), à 2-4 semaines d’intervalle. Une troisième dose a été recommandée pour les personnes de plus de 60 ans et les personnes dont le système immunitaire est déprimé.
Variantes : a montré son efficacité contre les variantes P.1 et P.2 (toutes deux détectées au Brésil).

Google interdit l’affichage de publicités diffusant de fausses affirmations sur le changement climatique

Une semaine à bord de la nouvelle Audi Q5 Sportback 2021