Les personnes qui croient en l’astrologie seraient moins intelligentes.

Selon une étude menée par l’université de Lund en Suède, les personnes qui croient en l’astrologie ont tendance à être plus narcissiques et à avoir un QI plus faible.

Les recherches montrent également que l’astrologie est de plus en plus populaire, puisque environ 29 % des adultes aux États-Unis y croient désormais.

Le document montre que les femmes sont plus susceptibles que les hommes de croire en l’astrologie et que les chercheurs ne savent pas pourquoi cette « résurgence » se produit.

L’équipe en charge s’est appuyée sur des recherches antérieures qui ont montré que les gens se tournent vers l’astrologie lorsqu’ils sont soumis à un stress important.

Ainsi, selon les chercheurs, les facteurs de stress actuels qui pourraient expliquer la popularité de cette pseudo-science seraient le changement climatique et la pandémie de coronavirus.

Selon les auteurs, l’importance de cette étude réside dans le fait que, bien qu’elle semble inoffensive, l’astrologie est en corrélation avec la croyance en d’autres pseudo-sciences et théories du complot.

Comment l’ont-ils découvert ?

Pour découvrir les corrélations entre les personnalités individuelles et les croyances en astrologie, les scientifiques ont évalué la personnalité, le niveau de QI et les croyances en astrologie de 264 personnes.

D’après les résultats, le narcissisme est le plus fort prédicteur de la croyance en l’astrologie et le QI est négativement lié à cette croyance.

« Notre objectif avec la présente étude était de contribuer à une meilleure compréhension des différences individuelles et des croyances épistémiques infondées, telles que la croyance en l’astrologie« , expliquent les auteurs.

« Les résultats ont montré, de manière intéressante, que le narcissisme était le prédicteur le plus fort de la croyance en l’astrologie« .